Université d’été : Femmes et Livres 2003

Développant depuis des années recherches et enseignements en études de genre, les pays anglophones ont acquis une expérience difficilement égalable en ce domaine. Les résultats obtenus, rarement traduits, demeurent souvent inaccessibles aux francophones. En créant cette Université d’été francophone en « études femmes- études de genre », les organisatrices ont souhaité remédier à cette carence.

La dynamique de la manifestation de lancement s’est fondée sur la rencontre de chercheurs/ses et de spécialistes avec des étudiant(e)s et autres personnes désirant acquérir une formation universitaire dans ces domaines. Les activités ont été organisées en deux volets distincts (colloque le matin, tables rondes et ateliers d’information, de discussion et de travail l’après-midi) auxquels tou(te)s les participant(e)s ont été invité(e)s à assister.

Les communications présentées au cours du colloque touchaient quatre thèmes prédéfinis :

L’accès de la femme occidentale à la lecture et au savoir
Etude comparative de la problématique Femmes/livres/savoir dans le monde actuel. Qu’en est-il dans les populations immigrées dans le monde occidental ?
Techniques et métiers du livre (éditions, e-livres, infographie, auteurs, critiques, bibliothèques, bibliobus…)
Représentations de la lectrice. Que lisent les femmes ? Quelles préconceptions en ont les auteurs, les éditeurs, les critiques, les publicistes… ?

La direction des tables rondes de l’après-midi a été confiée à des spécialistes de chacune des thématiques.

Des ateliers d’écriture ont été fort appréciés par les participants.

A la demande de certains d’entre eux, une matinée spéciale Écrire et publier en gestion a été programmée avant l’ouverture des travaux.

Programme (PDF)
Actes publiés (PDF)