Actualités et colloques

Journées d’étude « Recherches hagiologiques et bases de données », les 21 et 22 octobre 2013
Affiche
Programme en version PDF


Journée d’étude « Méthodes et principes de lemmatisation et d’annotation morphosyntaxique des textes grecs », le 4 juillet 2013
Programme en version PDF


A l’occasion de son 50e anniversaire, le LASLA organise à Rome, les 19, 20 et 21 octobre 2011, en collaboration avec l’Academia Belgica, le colloque international « Langues anciennes et analyse statistique : cinquante ans après Distances textuelles et intertextualités »

Le 11 septembre 1961, le Conseil d’Administration de l’Université de Liège instituait le Laboratoire d’Analyse Statistique des langues anciennes. Le LASLA fête donc ses 50 ans durant cette année académique 2011-2012. A cette occasion, il organisera à l’Academia Belgica, à Rome, les 19, 20 et 21 octobre 2011, des Journées d’études sur le thème « Langues anciennes et analyse statistique : cinquante ans après – distances textuelles et intertextualités ». La question de la distance entre les textes a en effet été un des thèmes centraux des recherches menées par le LASLA depuis les années soixante.
Cette thématique sera abordée dans ses divers aspects, tant au niveau des objectifs poursuivis (classification de textes et mise en évidence des critères linguistiques ou stylistiques fondant des regroupements d’ordre thématique, générique ou chronologique ; recherches de modèles ou de réminiscences intertextuelles…), que selon les types de corpus étudiés (homogènes ou hétérogènes, monolingues ou bilingues) ou selon les méthodes utilisées (calculs statistiques de distance sur base des fréquences, étude de cooccurrences, approches topologiques, méthodes relevant du TAL, alignement de textes…).
Ces Journées auront pour objectif de mettre en évidence les réponses que les méthodes de traitement automatique et d’analyse statistique des données textuelles peuvent apporter aux questions que les philologues, linguistes, stylisticiens ou historiens se posent sur les rapports, proximités ou écarts existant entre les textes. Il s’agira de créer un lieu d’échange et d’information entre, d’une part, des chercheurs travaillant dans le domaine des langues et littératures anciennes et, d’autre part, des spécialistes des méthodes de classification statistique. Certaines interventions viseront donc à présenter des travaux qui portent sur des relations et/ou distances entre textes en langues anciennes (égyptien, sanscrit, grec, latin, ancien français…), mais qui ne font pas nécessairement appel aux outils de l’ADT et du TAL. D’autres communications évoqueront les possibilités d’analyse offertes par les avancées récentes dans le domaine des méthodes automatiques ou statistiques de calculs de distance entre textes, en illustrant leur propos par des exemples tirés de corpus de textes anciens, plus récents ou même contemporains. On espère ainsi voir se nouer ou s’approfondir un dialogue qui ne pourra être que bénéfique à l’ensemble des disciplines.

Programme :
Version PDF

Inscription :
par E-mail, auprès de dominique.longree@ulg.ac.be (frais de participation de 10 euros à régler à l’accueil du colloque).

Lieu du colloque :
Academia Belgica
Via Omero, 8, I-00197 Rome
Site Web

Adresse de correspondance :
Dominique Longrée, LASLA-Département des Sciences de l’Antiquité, Université de Liège,
Place du XX Août, 7 ; Bat. A1, B-4000 Liège, Belgique

Comité organisateur :
Longrée Dominique, Professeur, Université de Liège et Facultés universitaires Saint-Louis ;
Philippart de Foy Caroline, Chercheur postdoctoral FRFC, Université de Liège ;
Purnelle Gérald, Chef de Travaux, Université de Liège ;
Rochette Bruno, Professeur, Université de Liège ;
Vanhaegendoren Koen, Professeur, Université de Liège ;
Vielle Christophe, Maître de Recherches, FRS-FNRS – Université Catholique de Louvain ;
Viré Ghislaine, Professeur, Université Libre de Bruxelles ;
Xhardez Didier, Professeur, Facultés universitaires Saint-Louis ;

Comité scientifique :
Goullet Monique, Directeur de Recherches, CNRS – Paris I (France) ;
D’Angelo Edoardo, Professeur, Université de Naples, Suor Orsola Benincasa;
Longrée Dominique, Professeur, Université de Liège et Facultés universitaires Saint-Louis ;
Mazzini Innocenzo, Professeur, Université de Macerata (Italie) ;
Mellet Sylvie, Directeur de Recherches, CNRS – Université de Nice-Sophia Antipolis (France) ;
Meyers Jean, Professeur, Université de Montpellier III (France) ;
Philippart de Foy Caroline, Chercheur postdoctoral FRFC, Université de Liège ;
Vanhaegendoren Koen, Professeur, Université de Liège ;
Vielle Christophe, Maître de Recherches, FRS-FNRS – Université Catholique de Louvain ;
Viré Ghislaine, Professeur, Université Libre de Bruxelles ;