Histoire Auguste

Cet index verborum de l’Histoire Auguste est le fruit d’une collaboration entre le Lasla (Labo­ratoire d’Analyse Statistique des Langues Anciennes) de l’Université de Liège et l’EA 1132 HISCANT-MA (Histoire et Cultures de l’Antiquité et du Moyen-Âge) de l’Université de Lorraine. Il a eu pour principaux artisans Cécile Bertrand-Dagenbach, professeur de langues et littérature latines à l’Université de Lorraine, qui l’a initié en 2007 et en a réalisé la lemmatisation et l’analyse morphosyntaxique selon les méthodes du Lasla. Catherine Kinapenne (Lasla) en a poursuivi et terminé le traitement, et a relu l’index. Gérald Purnelle (Lasla) a procédé à sa mise en forme.

À l’Université de Liège, Joseph Denooz et Dominique Longrée (coordination), Marie-Christine Lochen, Benoît Morimont et Laurent Simon (soutien logistique et informatique) ont également par­ticipé à sa réalisation, ainsi que Marcel Paul-Cavallier (†) (lemmatisation et analyse morpho­syntaxique), Étienne Petitjean et Jean-Marc Humbert (ATILF, soutien informatique) de l’Université de Lorraine.

Ce projet n’aurait pu aboutir sans le soutien de la Maison des Sciences de l’Homme (MSH) Lorraine (axe 2 « Textes, Langues, Documents », dirigé par Jean-Marie Pierrel), l’aide logistique de l’ATILF et un important subside financier de l’Université de Liège (Crédit à la recherche – Projet Late Latin Narratives).

L’analyse de l’Histoire Auguste selon les méthodes du Lasla a permis, non seulement la création de cet index, mais aussi de bases de données en ligne, permettant à la fois l’exploration documen­taire, l’analyse textométrique et l’étude lexicologique et syntaxique de l’œuvre. Tous les acteurs de ce projet espèrent avoir contribué à fournir à l’ensemble de la communauté scientifique de nouveaux outils qui permettront de promouvoir une meilleure compréhension d’un texte aussi énigmatique que passionnant.

Dominique LONGRÉE
Directeur du LASLA

Histoire Auguste – Index Verborum (PDF)