Traceolab
Justin Coppe
PhD Student, ERC
Parcours

Justin Coppe diplômé en 2013 de l’Université de Liège a réalisé lors de son mémoire de master une analyse technologique de l’industrie moustérienne récente de la grotte Scladina (Belgique). Il s’est attaché à travers un important corpus de remontages à prouver la contemporanéité de la série étudiée (niveau 1A) ainsi qu’à comprendre la chaîne opératoire utilisée par les néandertaliens. Pour sa thèse de doctorat, il se concentre sur l’identification des projectiles et des systèmes de projections paléolithiques. Cette recherche est basée sur un programme expérimental de grande ampleur et une analyse microscopique détaillée. Il souhaite contribuer à une meilleure compréhension des techniques de chasse paléolithiques. Justin Coppe s’est impliqué dans plusieurs projets sur le terrain, notamment sur des sites paléolithiques belges, français et roumains. Il s’investit aussi dans la taille expérimentale, en collaboration avec les Chercheurs de la Wallonie au Préhistomuséum de Ramioul (Liège).

Projet / Project

Notae_CoppeLes projectiles prennent une place importante dans les discussions actuelles sur le comportement humain paléolithique et sa complexité. L’apparition et la diffusion des systèmes de projection à longue distance a dû jouer un rôle important dans la modification des comportements de nos ancêtres. Cependant, les outils paléolithiques ne nous parviennent que de façon très fragmentaire. Dans la plupart des cas, seule est conservée la partie en pierre d’un système beaucoup plus complexe. Les premières études ont permis d’identifier une série de témoins (macro- et microscopiques) de l’utilisation de certaines pièces en tant que pointes ou éléments d’armes de chasse. Cependant les questions concernant leur construction et leur fonctionnement ne sont pas résolues.

Le but de ma thèse est de développer une méthode d’analyse qui permettra de mieux identifier les projectiles, de comprendre leurs systèmes d’emmanchement ainsi que de déterminer la technique de projection utilisée par les hommes du Paléolithique. Le projet s’appuie sur la construction d’un large référentiel de pointes expérimentales (modernes). Elles serviront d’éléments de comparaison afin d’interpréter les pièces provenant de sites paléolithiques moyen et supérieur européens, proche-orientaux et africains. En fin de compte, cette étude devrait contribuer à une meilleure compréhension des évolutions dans la technologie des projectiles.

Mon projet s’intègre dans un programme plus large sur l’évolution de l’emmanchement au Paléolithique, dirigé par Dr. Veerle Rots (ERC starting grant).

Contact

Archéologie préhistorique / Traceolab
Quai Roosevelt, 1B (Bât. A4)
4000 Liège
BELGIQUE
Tel. +32 (0)4 366 53 04
Cell +32 (0)474 652 984
Fax +32 (0)4 366 55 51
justin.coppe@ulg.ac.be