Olivier Touzé
Doctorant / Aspirant F.R.S. - F.N.R.S.
Parcours

Diplômé de l’Université libre de Bruxelles (2011) puis de l’Université de Paris 1 – Panthéon-Sorbonne (2013), je réalise actuellement un Doctorat en cotutelle avec cette dernière institution dans le cadre d’un mandat d’Aspirant du FNRS.

Projet

Partant du mémoire réalisé à l’Université de Paris 1, intitulé Nouveau regard sur le Gravettien de la « Clairière Est » du Cirque de la Patrie (Seine-et-Marne). Etude typo-technologique d’une industrie à pièces pédonculées du Nord-Ouest européen (dir. Nicole Pigeot), mon projet de recherche doctoral entend appréhender plus globalement le phénomène des pièces pédonculées chez les sociétés gravettiennes. Connus dans différents contextes culturels préhistoriques, ces artefacts constituent un marqueur singulier au Gravettien. En effet, malgré le caractère paneuropéen de cette paléoculture, les pièces pédonculées sont exclusivement rencontrées dans le Gravettien ancien en Europe occidentale. Notre enquête se focalise ainsi plus particulièrement sur les territoires belges et français où se concentrent la plupart des gisements de référence du Gravettien à pièces pédonculées. En recourant à la technologie lithique, nous souhaitons réévaluer la diversité des industries ayant ces objets pour dénominateur commun, en nous concentrant notamment sur le statut qui leur est dévolu au sein des systèmes techniques développés par les sociétés concernées. Nous nous intéressons également à la transition entre phases ancienne et moyenne du Gravettien, transition au cours de laquelle le concept de pièce pédonculée disparaît de l’équipement lithique. Nous nous appuierons en particulier pour ce faire sur le gisement des Bossats à Ormesson (Seine-et-Marne). Actuellement en cours de fouilles par une équipe pluridisciplinaire (dir. Pierre Bodu), ce site stratifié de plein-air livre une occupation gravettienne se situant à l’interface entre Gravettien ancien et Gravettien moyen. Cette situation chronologique particulière offre par conséquent l’occasion d’investiguer le contexte technique dans lequel fut opéré l’abandon du pédoncule comme composante des systèmes d’emmanchement gravettiens. La principale finalité de notre recherche sera de proposer de nouveaux éléments de caractérisation de la diversité des identités techniques et culturelles des sociétés du Gravettien ancien, en vue de réfléchir, dans une perspective élargie, au contexte socioculturel accompagnant l’émergence de la paléoculture gravettienne.

Publications / Open access

Academia_edu

 

Contact

Archéologie préhistorique
Quai Roosevelt, 1B (Bât. A4)
4000 Liège
BELGIQUE
Tél. +32 (0)4 366 54 67
Fax +32 (0)4 366 55 51
otouze@doct.ulg.ac.be