Membres
Claudia D'Alberto
Collaboratrice
Présentation

Licenciée en histoire de l’art (sujet de mémoire : Les peintres romains à la cour angevine de Naples) de l’Université G. d’Annunzio de Chieti-Pescara, Cl. D’Alberto a ensuite obtenu un diplôme de la Scuola di Specializzazione in Storia dell’arte medievale e moderna de l’Université de Rome Sapienza (sujet de thèse : La peinture du gothique international en Italie centrale). Elle s’est aussi perfectionnée à la Pontificia Università Lateranense de la Cité du Vatican, au titre de boursière d’un master en restauration, protection et valorisation du patrimoine de l’Eglise (sujet de mémoire : Stratégies pour la mise en valeur d’une collection de sculpture médiévale en bois).

Docteure depuis 2012, elle s’est vu décerner le titre avec le label Doctor Europaeus à l’Université G. d’Annunzio (School of Advanced Studies) de Chieti-Pescara (sujet de thèse : La sculpture à Rome au temps de la papauté d’Avignon). Dans le cadre de son doctorat, Cl. D’Alberto séjourna au Centre André Chastel, Laboratoire de Recherche sur le Patrimoine français et l’Histoire de l’Art occidental (CNRS – Université de Paris IV-Sorbonne), en intégrant l’équipe Villard de Honnecourt, afin d’étudier les relations entre la sculpture gothique en Italie centrale, la sculpture avignonnaise et la sculpture rhéno-mosane.

De 2012 à 2014, Cl. D’Alberto occupa le poste d’attaché temporaire d’enseignement et de recherche (ATER) à l’Université G. d’Annunzio de Chieti-Pescara. Parallèlement, elle approfondit les axes de recherche de sa thèse de doctorat en publiant une monographie intitulée Roma al tempo di Avignone : sculture nel contesto (Rome, Campisano Editore, 2013). Elle commença également à étudier la propagation de l’ordre cistercien dans les Abruzzes.

En 2014, Cl. D’Alberto réussit en Italie le concours d’habilitation universitaire au professorat en histoire de l’art (secteur scientifique disciplinaire : 10/B1 – Histoire de l’Art).

En 2015, Cl. D’Alberto obtint une bourse Marie Curie Cofund à l’Université de Liège où, au sein de l’Unité de recherches « Transitions », elle est chercheuse post-doc depuis octobre 2016. Elle y développe le projet IMAGOPAPAE (1308-1378).

Pendant le deuxième quadrimestre de l’année académique 2017-2018, Cl. D’Alberto passe 3 mois (5 février-10 mai 2018) en qualité de chercheuse invitée à la Bibliotheca Hertziana – Max-Planck-Institut für Kunstgeschichte (Rome, Italie).

Domaines de recherche
  • La peinture angevine à Naples et dans le Patrimonium Petri ;
  • La sculpture en bois du XIVe siècle en Italie centrale ;
  • La peinture et la sculpture relevant du style gothique international en Italie centrale ;
  • L’art franciscain et l’art des confréries en Italie centrale ;
  • La production artistique entre l’Italie et la France au temps de la papauté en Avignon ;
  • Orfèvres siennois à la curie papale avignonnaise et les reliquaires en bois rhéno-mosans ;
  • Aspects techniques : l’émail champlevé, ronde bosse, de la peinture à la détrempe sur les substrats métalliques, émaux ;
  • Les albâtres de Nottingham : les cas d’importations entre la France et l’Italie.
Contact

Transitions – Département de recherches sur le Moyen Âge tardif & la première Modernité
Service d’Histoire de l’Art et Archéologie du Moyen Age
Quai Roosevelt 1b
B-4000 Liège (Belgique)
Tél. +32 (0)4 366 5473
claudia.dalberto@ulg.ac.be

Informations personnelles