Livres

Jonathan Dumont, Alain Marchandisse avec Eric Bousmar et Bertrand Schnerb (dir.)
Femmes de pouvoir, femmes politiques durant les derniers siècles du Moyen Âge et de la Renaissance.
Bruxelles, DeBoeck, 2012 (= Bibliothèque du Moyen Âge, 28).

Hier comme aujourd’hui, qu’elles l’obtiennent ou en soient privées, qu’elles en aient fait le choix ou non, qu’elles l’aient exercé contraintes et forcées ou avec passion, les femmes ont, à travers les siècles, bien plus souvent que ne le pense le profane, noué une relation privilégiée avec le pouvoir. Pourtant, le rôle des femmes de pouvoir, dans l’Europe du Moyen Âge et du début de l’Époque moderne, reste une réalité trop peu étudiée et trop souvent réduite à ses dimensions biographiques ou anecdotiques. Les trente études de cas rassemblées dans ce volume, fruit d’un colloque international organisé à Lille et à Bruxelles, ont été réalisées par quelques uns des meilleurs spécialistes européens et américains en la matière. Le point de vue comparatif adopté permet d’apporter une contribution substantielle à l’histoire des structures politiques et, en particulier, à celle du pouvoir au féminin. Ce dernier est ici abordé au confluent de la politologie et de l’histoire des femmes, du genre et de la famille. Il est traité à tous les échelons de la hiérarchie nobiliaire, voire roturière, dans un espace géographique large et pour une période comprise entre le XIIIe et le XVIe siècle. Les auteurs tentent, par là, de répondre à des questions aussi fondamentales que celles des modalités de l’exercice du pouvoir au féminin, de l’accession à ce dernier et de la manière dont la société médiévale le perçoit.

Informations (env. 400 Ko)