Livres

Laure Fagnart
Léonard de Vinci en France. Collections et collectionneurs (XVe-XVIIe siècles).
Rome, L’Erma di Bretschneider (LermArte, III), 2009.

Si la littérature relative à Léonard de Vinci est aujourd’hui surabondante et si les liens entre l’Italien et la France sont bien connus, la place que ses œuvres ont occupée dans les collections françaises des XVe, XVIe et XVIIe siècles restait à définir. Le présent ouvrage vient combler cette lacune : il entend définir le goût des Français pour les tableaux de Léonard et ceux qui lui ont été attribués durant la Renaissance et l’âge classique. Y sont ainsi présentées les pérégrinations des peintures assignées à Léonard dans la collection royale française. Les souverains – François Ier en tête – ont en effet rassemblé un ensemble exceptionnel d’œuvres de l’artiste, ou considérées alors comme telles, qui, au gré des modes et des déplacements de la cour, ont été exposées dans les châteaux du Val de Loire puis à Fontainebleau, Paris et Versailles. Il est aussi question de l’engouement des Français pour la Cène de Santa Maria delle Grazie de Milan. Alors même quelle na jamais été conservée en France, il s’agit de l’œuvre de Léonard que les Français de cette époque apprécient le plus, comme en témoignent les copies qu’ils commandent en Lombardie et ramènent dans leurs demeures françaises. Ce livre évoque enfin les amateurs d’art, comme le cardinal de Richelieu ou Roger du Plessis de Liancourt, qui, à limage des rois, ont également possédé des tableaux qu’ils estimaient de la main de l’Italien.

Table des matières