Séminaires de doctorants

Le séminaire doctoral de l’Unité de recherches Transitions est organisé et animé par les doctorants eux-mêmes. Il a pour objectif de proposer un espace de discussion interdisciplinaire entre doctorants et chercheurs confirmés sur les problématiques qui les occupent et les méthodes qui les animent.

Retrouvez le détail de ces événements à la page séminaires de recherches ou dans l’Agenda général de Transitions

Édition 2017-2018 : les humanités numériques

Les doctorants de Transitions et les humanités numériques. Pratiques, critiques et perspectives

Organisation : Claudia d’Alberto, Alexandre Goderniaux, Marjolaine Raguin et Eva Trizzullo

Programme :
Sylvie Neven: COLOUR ConTEXT
Hélène Miesse et Antonio Geremicca: EpistolART
Renaud Adam: Arm@rium

Alexandre Goderniaux : Les bases de données de pamphlets : quels apports pour l’historien ?
Eva Trizzullo : Les dataires de Léon X et les arts : les outils numériques au service d’une recherche interdisciplinaire

Véronique Winand : Stemmatique et digital humanities : quelques réflexions
Adélaïde Lambert : La philologie à l’ère numérique – apports et limites des bases textuelles

Aleuna Macarenko : Collection Ronald van Belle – la numérisation comme solution pour la sauvegarde d’un patrimoine menacé ?
Gaylen Vankan : Penser l’outil numérique dans l’étude du rondel – enjeux, intérêts et dangers

Édition 2016-2017 : l’événement

L’événement. Penser la rupture à travers ses causes et ses traces

Organisation : Sébastien Damoiseaux, Adélaïde Lambert et Julien Régibeau

Programme :
Julien Régibeau : Ordonner le réel pour le soumettre à l’action. La médiation pontificale face aux troubles de la Fronde (1648)
Sébastien Damoiseaux : La «croisade» de Nicopolis : le succès d’une défaite

Aurore Drécourt : De l’intérêt des études de cas : l’exemple du procès pour viol de Marie Barbe Blavier
Eva Trizzullo : Survivre au maître. La vie artistique à Rome au lendemain de la mort de Raphaël
Véronique Winand : Une guerre et ses aléas. Étude de l’invasion saxonne du Logres dans le Roman de Méliadus au fil de la cyclisation de Guiron le Courtois

Kévin Schmidt : L’an 1227 à Saint-Trond : de Metz à Liège
Adélaïde Lambert : Livre de raison, livre de famille. Réflexions méthodologiques sur la diffusion extralittéraire de Gérard du Frattre

Édition 2015-2016 : la polémique

La polémique et ses enjeux

Organisation : Jéromine François et Julien Régibeau

Programme :
Claudia Marconato : Est-ce que les lettres font de la littérature ? Le débat autour du traitement théorique et pratique des documents épistolaires relatifs à la Renaissance italienne
Aurore Drécourt : Violence et processus de civilisation

Emmanuel Joly : « Persécuté par les massons de la cité » La mort de Paul de Richelie et le statut de l’«architecte» au début des Temps modernes
Sébastien Damoiseaux : Vecteurs et rouages de la diplomatie du duc de Bourgogne Philippe le Hardi : présentation, méthode et objectifs

Jéromine François : La Celestina, des lectures contemporaines aux polémiques ultérieures
Julien Régibeau : Une défaite qui ne souffre aucune controverse ? Historiographie du rôle de la diplomatie pontificale lors des congrès de Westphalie

Édition 2014-2015 : le lieu

Le lieu

Organisation : Jéromine François, Caroline Saal et Kévin Schneider

Programme :
Jéromine François : Le chronotope dans la Célestine
Emmanuel Joly : Le lieu en architecture

Cristiano Amendola : La chancellerie comme lieu de production de prose
Caroline Saal : La place du lieu social dans l’acte historiographique

Arnaud Rusch : Le livre de fête dans l’espace : la question de la visibilité et de la conservation des imprimés des fêtes et cérémonies du pouvoir
Julien Régibeau : Géopolitique de la diplomatie : le lieu comme acteur des négociations de l’internonce Bichi (1645-1646)

Kévin Schneider : Les sépultures épiscopales, ancrer le pouvoir aux XIIe et XIIIe siècles
Alessandro Rizzo : Les espaces du commerce et de la diplomatie réservés aux Florentins dans l’empire mamelouk

Édition 2013-2014 : de nouvelles approches en sciences humaines

De nouvelles approches en sciences humaines : définitions, apports, limites

Organisation : Marie Lekane et Caroline Saal

Programme :
Hélène Miesse et Julien Régibeau : Les nouvelles approches du pouvoir
Pierre-François Pirlet et Sylvie Neven : Les apports et les limites des bases de données
Marie Lekane et Arnaud Rusch : Des modèles à la modélisation : informatique de l’image appliquée aux sciences historiques
Anne-Sophie Laruelle et Caroline Saal : Valoriser des corpus iconographiques « secondaires »